top of page
  • Photo du rédacteurAdmin

Oussama Ammar, 1 heure dans la peau d’un serial entrepreneur

Dernière mise à jour : 26 mai 2023



Il peut être considéré à juste titre au vu de son parcours personnel et professionnel comme un personnage énigmatique et atypique parce qu’il révèle et réveille chez tous ceux qui s’en approche des émotions et réactions antinomiques. Il a réussi avec sa force de caractère, sa détermination et son aura, à tracer un sillon qui fait de lui aujourd’hui un entrepreneur qui compte sur l’échiquier international.


Son sens du partage l’a conduit à accepter de transmettre au cour d’une conférence organisée par le Club Woman Connecting, un peu de son expérience.


A 12 ans déjà, Oussama Ammar conçoit pour le compte de l’employeur de sa maman un site internet contre de meilleures conditions de rémunération pour cette dernière. Après cette première prouesse, il conçoit un site d’antiquités qui revend quelque temps après. A 15 ans, il revend une autre entreprise valorisée à l’époque à un million de Francs et à 19 ans, c’est un programme de récupération de fichier PDF qu’il revend avec une plus-value considérable. Il a par conséquent cumulé avant l’âge de 20 ans, 7 ans d’expérience et suffisamment de revenus pour lancer des projets plus importants.


Toujours un coup d’avance


Ses premiers pas dans le web 1 et le web 2


En créant son premier site web à l’âge de 12 ans, Oussama Ammar a flairé une opportunité dans l’arrivée d’Internet. Il crée alors sa première entreprise en Uruguay, où la loi lui permet d’exercer en tant que mineur. Il s’y lance avec une stratégie très claire: créer, valoriser et revendre avec une plus-value suffisamment conséquente pour viser des projets beaucoup plus grands. Au cours des années qui vont suivre, il crée successivement avec des partenaires les sociétés telles que HYPIOS en 2008, une entreprise qui organise les compétitions pour résoudre les problèmes en ligne ; puis en 2011, BESPORT, un réseau social consacré au sport. Son parcours dans le monde du numérique et les expériences de ses nombreux voyages, et notamment dans la Silicon Valley, vont lui permettre d’entrevoir de nouvelles opportunités sur le marché français.


Le phénomène d’incubateur


Introduit dans le secteur par Alice Zagury, il intervient d’abord en tant qu’encadreur dans un incubateur dirigé par cette dernière avant de créer avec elle, et d’autres associés, un nouveau model d’incubateur pour permettre l’émergence d’un écosystème de startups européennes. The Family voit le jour en 2013 et va connaître un succès et une reconnaissance de la part des institutions française. Après une longue aventure et de nombreuses péripéties avec ses associées, Oussama Ammar décide de tourner la page et de se lancer vers le futur du Web.


Cryptomonnaie et intelligence artificielle, son nouveau dada


Il se lance timidement en 2010 avec les débuts de la cryptomonnaie et arrête quelque temps après. Il regrette d’ailleurs dans un de ses propos d’avoir revendu ses bitcoins après qu’ils aient atteint vingt fois la valeur de départ. C’est donc en 2023 qu’il décide de se positionner à nouveau sur le web3 en lançant BUSINESS PRO avec Yomi Denzel, un programme de formation destiné à tous ceux qui veulent utiliser l’intelligence artificielle dans leur activité.


Controversé mais toujours adulé

Quelques soient les turpitudes rencontrées avec ses différents associés durant son parcours entrepreneurial, s’il y a bien une chose qu’on lui reconnait, c’est non seulement sa capacité à créer des entreprises à succès, mais également sa faculté à transmettre à tout entrepreneur les codes nécessaires pour développer son business.


C’est fort de cela que le réseau de femmes cadres et entrepreneuses Club Woman Connecting organise un temps d'échanges suivi d'un dîner avec Oussama Ammar, le 10 juin prochain à l'Intercontinental Champs Elysées Etoile.



Fermeture de la billetterie à la fin du mois de mai.



25 vues0 commentaire
bottom of page